Archive

août 2018

Browsing

Juillet, septième mois de l’année ne sera plus un mois anodin. Juillet sera désormais le mois de la mode béninoise,

Cette décision a été prise par le MINISTERE DU TOURISME, DE LA CULTURE ET DES SPORTS, qui a jugé qu’il était temps de révéler les talents des créateurs béninois.  Pendant un mois donc, nous serons en immersion dans l’univers de la mode. Cet univers qui réunit tous les acteurs de la mode : stylistes, designers, couturiers, chorégraphes de mode sera présenté par des vidéos-interviews. Et une célébration aura lieu le 31 Juillet avec la nuit de la mode béninoise afin de valoriser les tenues made in BENIN et pour cela, quoi de mieux qu’un défilé ?

Pour cette année, j’ai opté pour une tenue WOOMAN de YOLANDA DIVA, styliste et conseillère vestimentaire béninoise. J’ai opté pour une jupe dorée et un top dentelles à pierres dorées.

Un style minimaliste, discret mais très efficace.

Mais vous vous demandez sans doute comment s’est passé cette soirée et qui étaient ces acteurs de la mode béninoise ? Il s’agit des créateurs, stylistes, couturiers, maquilleurs, accessoiristes, coiffeurs, chorégraphes, blogueurs, mannequins, designer, photographes de mode…

L’organisation de cette édition ayant démarré avec retard et les acteurs du secteur étant nombreux, la mise en lumière de ces derniers s’améliorera au fils des éditions. Pour cette édition, les stylistes et les mannequins étaient à l’honneur.

Vous me connaissez déjà assez et vous savez que je vais toujours au bout des choses. J’ai donc décidé de me faufiler entre les verres de champagnes, le tapis rouge, les stylistes, les mannequins et j’ai pu mettre la main sur l’organisateur de la nuit de la mode béninoise : MAGLOIRE AGBALE, afin de vous dénicher plus d’informations.

MAGLOIRE AGBALE, pour celles et ceux qui ignorent est un grand acteur du secteur privé de la culture, qui opère dans différents domaines de la mode. Il se définit comme « un personnage de la mode ».

C’est bien lui le chef d’orchestre de la nuit de la mode. La vision, l’initiative venaient certes du Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports : OSWALD HOMEKY, qui avait agréablement surpris en comptant le secteur de la mode comme l’un des secteurs à promouvoir. Jusque-là le secteur de la mode était regroupé dans celui de l’artisanat, parce qu’au Bénin beaucoup considérait les couturiers comme des artisans.

Il aura donc fallu du temps pour les considérer comme des créatifs. Ce que le ministre a bien compris en insérant le secteur de la mode dans son programme d’actions.

Cette édition qu’on peut considérer comme une édition zéro a retenu (faute de temps) d’aller sur deux axes : la communication-médias et le défilé de la nuit de la mode béninoise.

  • La communication-médias :

Il s’agissait de mettre en exergue les acteurs de la mode, qui  pour la plupart sont de grands anonymes mais qui pratiquent la mode depuis longtemps, par des shootings de leurs collections et des vidéos-interviews.

Cette initiative sera complétée par MAGLOIRE AGBALE par un catalogue des créations (de tous ces stylistes) présentés à la nuit de la mode béninoise.

  • La nuit de la mode béninoise :

Réalisée en fin de mois cette nuit de la mode était exclusivement béninoise. Car MAGLOIRE AGBALE tient a rappelé que c’est inédit. il faudra constater que lors de ces évènements les stylistes ( LOLO ANDOCHE, SESSI EDI, PEPITA D…) ont mis la barre haute, notamment KUAMBA KUAKUVI.

La styliste jeune talent KUAMBA kUAKUVI a ébloui le public avec sa création « transformation dress » ( à découvrir ici https://youtu.be/rDbZLqR5l3k).

J’ai eu l’occasion de lui voler quelques mots après sa prestation : « cette initiative du mois de la mode est très intéressante car on n’avait rien de tel au Bénin. Cela donne de l’espoir en ce qui concerne la création progressive d’un système qui permettra comme ailleurs aux créateurs de présenter leur travail dans un écrin qui réunisse pendant une période acheteurs, fans, médias et le grand public… En s’inspirant de comment ça se faisait déjà ailleurs je pense que ce sera un mois de plus en plus complet »

Cette soirée a donc été une soirée de présentation de 24 créateurs (8 jeunes talents et 16 seniors). MAGLOIRE AGBALE considère que « l’histoire des jeunes talents méritent d’être racontée ». Les efforts fournis par ceux-ci lors de la nuit de la mode béninoise, montrent en réalité qu’il n’y a pas de « jeunes » talents mais juste des talents. Leurs créations étaient dignes de seniors.

Le mois de la mode béninoise 2019, leur réserve un programme beaucoup plus chargé : une soirée exclusivement jeunes talents, qui débouchera sur les révélations des consécrations. Les révéler, mais aussi les accompagner.

MAGLOIRE AGBALE compte avec cet évènement transmettre un message, « la mode béninoise dit aujourd’hui s’approprier de la réalité d’un secteur culturel à fort potentiel économique. La nuit de la mode béninoise doit pouvoir intégrer nécessairement le marché international de la mode. Où acheteurs et vendeurs se rencontrent. Intégrer dans le mois de la mode un marché international de la mode africaine. Faire de Cotonou, la capitale de la dimension économique de la mode, le lieu de rendez-vous de la mode, afin que les soirées de Mode ne soient plus des soirées de distractions mais des rendez-vous business.

A l’année prochaine…

OU SE PROCURER LA TENUE: HOLLYWOOD SUNSET +229 94948080